Comment faire marcher son assurance en cas de porte claquée ?

Une des craintes les plus répandues chez les usagers en ce qui concerne le logement reste sans conteste les problèmes liés à la serrurerie. Et pour cause : faire appel à un professionnel coûte souvent très cher et peut déclencher des réactions en chaînes, notamment avec les assurances. Conseils, infos et démarches : on vous dit tout !

La panique est mauvaise conseillère !

Beaucoup de personnes font la douloureuse expérience de se retrouver bloquées à l’extérieur du logement. La serrure peut être détériorée gravement, les clés peuvent être perdues ou plus simplement : la porte claquée avec les clés à l’intérieur.

Il a été constaté que le premier réflexe en cas de travers avec les accès au domicile était de contacter un serrurier afin qu’il vienne régler le problème dans les plus brefs délais. Cette réaction est tout à fait légitime, quoique non réfléchie.  Êtes-vous certain à 100% que le professionnel que vous allez contacter est couvert par votre assurance habitation ? Très souvent, les assureurs possèdent leur propre catalogue d’artisans agréés et ne jurent que par eux.

Faire appel à quelqu’un de non reconnu ne sera alors pas pris en compte dans vos démarches de remboursement. Beaucoup de personnes déchantent lorsqu’elles expérimentent cette mauvaise nouvelle.

N’oubliez donc jamais que la panique est mauvaise conseillère lorsque vous êtes confronté à un problème de porte claquée. Dès lors que le doute s’installe ou que vous avez un problème avec votre domicile, comme le cas d’une porte claquée, préférez contacter votre assureur en premier lieu. Ce sera lui qui vous indiquera la marche à suivre et vous donnera les contacts d’un professionnel légitime qui sera pris en charge par vous assureur (tout dépend de vos options de souscriptions et de l’assureur prestataire que vous aurez choisi).

Toutefois, il ne faut pas oublier les conditions de votre contrat d’assurance habitation. Avez-vous souscrit à un modèle de base ou multirisque ? Les conditions de mise en place et de rembourseront différeront grandement selon votre cotisation. Pourquoi de telles différences de prix ? Premièrement car, de base, un professionnel en serrurerie coûte cher. Deuxièmement car si votre demande est considéré comme une urgence, les tarifs appliqués seront encore plus coûteux. Enfin, le type de porte installée et son niveau de sécurité peuvent encore faire prendre du galon à la facture. Tous ces éléments ont donc un impact certain aux yeux de votre assureur qui engagera tout ou partie du montant final selon le type de votre contrat.

Si en moyenne, il est possible d’ouvrir simplement une porte claquée en peu de temps et pour un coût se situant à moins d’une centaine d’euros, le tout peut se révéler beaucoup plus contraignant si vous possédez par exemple une porte blindée et certifiée. Dans tous les cas, contacter votre assureur doit être la première de vos démarches avant de vous lancer dans le choix d’un professionnel quelconque. Ce dernier vous informera sur le pourcentage de prise en charge et cela vous permettra de prendre une décision de façon plus posée.

Dernier élément absolument crucial de prendre en compte : la situation de votre logement. Selon que vous soyez propriétaire de votre domicile ou locataire, les choses peuvent encore évoluer. En tant que locataire, il est possible que l’intervention du serrurier soit prise en charge par le syndicat de copropriété (ou du propriétaire individuel). Cela dit, c’est le serrurier lui-même qui déterminera à qui reviendra la facture finale selon le type et la gravité de l’intervention. Là encore, n’hésitez pas à contacter votre syndicat pour savoir que faire dans ce type de situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *